Aux premiers frimas de l’automne, quand le vent balaye les feuilles, que le soleil fait place aux nuages et à la pluie, une morosité peut apparaître.


Le manque de luminosité, l’énergie « yang » de l’été fait place à une énergie moins forte qui s’achemine vers l’énergie « yin » plus douce de l’hiver.


Ce changement de lumière, d’énergie et un rythme de vie plus intense à la rentrée, font de ce début d’automne un moment épuisant, fatigant et parfois même démoralisant.

L’énergie du poumon, associée à l’automne en énergétique chinoise et au sentiment de tristesse, y est peut-être aussi pour quelque chose ?

Ainsi, la baisse de régime, d’énergie et même le petit coup de blues de ce moment de l’année est presque totalement naturel… un fond de tristesse ou de morosité peut être présent en filigrane, imperceptible parfois et submergeant dans d’autres cas…

Alors que faire pour profiter de cette belle saison et transformer son état intérieur ?

Avant tout, regarder, observer, découvrir… la nature est belle en cette période d’intersaison. Les couleurs des arbres se transforment et se parent de tons chaleureux et harmonieux… du rouge, du jaune, de l’ocre, du marron et tous leurs dérivés…

Les parfums des feuilles, les odeurs des sous-bois, ou de tout autre senteur présente dans ce moment d’année est intéressante… pour nos poumons, et notre bien-être.

La chaleur du plaid dans lequel nos corps peuvent se lover, se ressourcer… la tasse de tisane fumante au thym ou à l’eucalyptus prend soin de notre poumon et aussi de notre corps…

Et puis, il y a le besoin de sommeil accru en cette période… ainsi, plus nous sommes à l’écoute de notre corps, plus nous choisissons de nous cocooner, de nous dorloter, pour préserver son énergie, plus nous respirons et prenons soin de nos poumons, plus l’automne sera doux et peut-être même joyeux qui sait ? 

Le soleil brille toujours derrière les nuages, et les rayons de l’automne sont d’une douceur et d’une tendresse infinie chère à nos cœurs. 

paysage-bien-etre-espace-therapie-zen